Un Bayern miraculé peut encore dire merci à Joshua Zirkzee !

Pour ce dernier match à domicile de l’année 2019, le Bayern devait s’imposer face au VfL Wolfsburg pour tenir tête au RB Leipzig et au Borussia Mönchengladbach dans la course au titre tandis que les Loups devaient s’imposer pour rester dans la course aux places européennes. Le Bayern sortait d’une victoire 3-1 au Schwarzwald-Stadion de Freiburg tandis que le VfL avait arraché le match nul (1-1) face à Schalke. 

Hansi Flick alignait un 4-3-3 avec Neuer dans les buts, une charnière Alaba-Martinez, Davies et Pavard sur leurs côtés respectifs. Au milieu le trident Kimmich – Müller – Coutinho était aligné en l’absence de Thiago suspendu et le trio offensif était composé de Gnabry et Perisic sur les ailes avec Lewandowski en pointe de l’attaque bavaroise. À noter la 250ème apparition de David Alaba sous les couleurs bavaroises.

Du côté de Wolfsburg, Oliver Glasner alignait également un 4-3-3 avec Casteels dans les buts, Brooks et Tisserand pour la charnière, Roussillon et Mbabu sur les côtés, au milieu un trident Guilavogui – Schlager – Arnold et en attaque le trio Joao Victor – Klaus – Steffen était aligné.

Wolfsburg solide, Merci Casteels

Dès l’entame du match, le Bayern mit le pied sur le ballon, les deux équipes furent en phase d’observation et il faut attendre un peu avant de voir la première grosse occasion qui fut bavaroise, Perisic reprenait un bon centre de Müller de la tête, mais celle-ci fut repoussée par Casteels qui s’est montré décisif à plusieurs reprises dans la suite du match (12ème). Le Bayern se montrait plus dangereux contrairement à Wolfsburg qui fut bien en place défensivement. Sur une mauvaise relance de Perisic, les Loups reprirent le ballon, Klaus perdit son face-à-face contre un excellent Neuer (16ème). À la 22ème, Alaba ne fut pas loin d’inscrire un super coup-franc en pleine lucarne, mais Casteels fut une nouvelle fois décisif en le repoussant.

À partir de la 25ème minute, le Bayern retomba dans ses travers de faux rythme, la bande de Hansi Flick eu le ballon certes, mais se procura peu d’occasions face à un très bon bloc défensif de Wolfsburg qui attendait le moindre faux pas bavarois pour partir en contre derrière. À la 41ème, Coutinho a eu l’occasion d’ouvrir le score sur une bonne passe de Lewandowski, mais il ne cadra pas sa frappe devant les buts. Puis Javi Martinez est sorti sur blessure suite à une course, nous en saurons davantage dans les prochaines heures, il fut remplacé par Jérôme Boateng. La mi-temps fut ensuite sifflée sur un score nul et vierge.

Quand Super Zirkzee déploie ses ailes

Dès la reprise de la seconde mi-temps, Wolfsburg voulait jouer le coup en allant vers l’avant afin de mettre le danger, sans pour autant tirer sur les buts de Manuel Neuer. Les Bavarois n’y étaient pas en ce début de seconde période, les 15 premières minutes de la seconde mi-temps furent pauvres en occasions. Coutinho ne fut pas loin d’inscrire un superbe bijou à la 52ème minute, mais Casteels (encore lui) fut impérial. À la 60ème minute de jeu, Davies mit en centre un bon ballon sur Müller qui crut que celui-ci finirait dans les filets, mais c’était sans compter sur un excellent retour de Jérôme Roussillon, le français fut décisif en reprenant ce ballon car Müller était complètement seul au second poteau.

Le Bayern mit un coup d’accélérateur à partir de la 75ème minute, les joueurs d’Hansi Flick poussèrent pour ouvrir le score et repartir sereinement en vacances avec les 3 points dans la poche. Joshua Zirkzee, sauveur du Bayern en milieu de semaine face à Freiburg faisait son entrée à la place de Coutinho (83ème), environ 2 minutes plus tard, il inscrivit le but libérateur pour le Bayern suite à un bon centre de Müller (85ème, 1-0), puis Serge Gnabry sur une bonne passe de Lewandowski doublait la mise pour le Bayern (89ème, 2-0)

Avec cette victoire, le Bayern prend les 3 points et pointe à la 3ème place avec 33 points à 4 longueurs du RB Leipzig, champion d’hiver. Avec cette défaite, la bande à Oliver Glasner se retrouve à la 9ème place du tableau à 4 points des places européennes. 

Leave a comment