HISTORIQUE : Score de tennis entre Hamburg et Stuttgart !

Dieter Hecking avait prévenu ses joueurs qu’il ne souhaitait que la victoire et rien d’autre pour ce choc entre les deux premiers de 2.Bundesliga. Le HSV et le VfB Stuttgart, deux mastodontes du football Allemand, deux Traditionsverein, s’affrontaient pour la toute première fois de leur histoire en deuxième division cette après-midi. Un match inoubliable, historique. 

Le match commença réellement dès la 10e minute après une brève phase d’observation entre les deux formations. Alors que le VfB poussa sur les cages d’Heuer Fernandes avec deux frappes de Nicolas Gonzalez, c’est bien Hamburg qui ouvrit le score sur penalty par l’intermédiaire de Sonny Kittel, arrivé d’Ingolstadt cet été, à la 13e minute suite à une faute sur Jeremy Dudziak. Fautif sur l’action menant au penalty, Maxime Awoudja (21 ans), a très rapidement perdu toute confiance en lui et ça.. les hommes de Dieter Hecking l’ont vite compris. En effet, dix minutes plus tard Bakery Jatta profita d’un énorme boulevard laissé par le jeune défenseur de Stuttgart pour venir ajuster Kobel en face à face et marquer un second but pour le HSV. 

Mais les Schwaben ne lâchèrent pas. Encore dix minutes plus tard, à la 33e, l’ancien Paderborner Philipp Klement botta un corner qui fut rallongé par Kempf en direction de Gonzalez au second poteau, seul. Réduction du score et joie pour les Stuttgarter. Joie qui ne durera que trois petites minutes. Christopher Moritz, lancé sur le côté droit de l’attaque, centra en direction de Kittel, seul au second poteau, qui marqua de la tête dans une position improbable. 3-1 à la pause ! 

Second but de Sonny Kittel (Twitter Officiel Hamburger SV)

Pour entrer plus sereinement dans la seconde période, Tim Walter décida de remplacer Insua par l’expérimenté Gonzalo Castro. Un remplacement qui était censé faire du bien à cette formation du VfB totalement en paniquer sur la pelouse du Volksparkstadion. Et si Klement rata une occasion en or à la 54e, le calvaire n’était pas fini pour lui et ses coéquipiers. A la 56e minute, la VAR fit son apparition suite à une supposée faute sur le portier Stuttgarter alors qu’il venait de prendre un but sur corner. La vérification ne donna malheureusement pour lui pas raison au VfB et l’arbitre siffla but pour le HSV. Un but contre son camp de Gonzalo Castro. 

Mais comme souvent en Allemagne un match n’est jamais terminé et malgré la défaite le VfB Stuttgart se rua en attaque et parvint même à réduire la marque à 4-2 grâce à une frappe de Silas Wamangituka bien servi par Castro. Phillipp Förster marqua même le but du 3-4 avant de se le voir refuser pour une faute sur le jeune latéral Josha Vagnoman. L’entrée en jeu de Mario Gomez ne changea rien et le HSV finira par marquer deux autres buts par l’intermédiaire de Martin Harnik (76e) et Adrian Fein (90+1). Score final : 6-2 pour le Hamburger Sport Verein. 

Un match historique et inoubliable dont les supporters se souviendront dans plusieurs dizaines d’années encore. Cependant il ne s’agit pas là du record de but ou de plus large victoire dans un match de 2.Bundesliga toujours détenu par le Hansa Rosotck (9-0 vs TuS Koblenz en 2008) ainsi que Kaiserslautern et Meppen (7-6 soit 11 buts en un match / 1997).

Leave a comment