Bundesliga : Ce qu’il faut savoir avant la 11ème journée

La 11ème journée est sur le point de commencer et Fussball Meister vous donne les clés pour pouvoir comprendre les enjeux de chaque rencontre de cette journée de Bundesliga :

1.FC Köln – TSG Hoffenheim

Köln ne s’en sort pas. Après un début de saison prometteur dans le jeu mais sans résultat comptable, les Billy Goat ont peu à peu perdu confiance. Englués dans une série de trois défaites consécutives (dont une en DFB Pokal), les hommes d’Achim Beierlorzer ont plus que jamais besoin d’une victoire sur leur terrain du RheinEnergieStadion. Ce sera sans Florian Kainz, toujours blessé au Talon, mais avec Simon Terodde, meilleur buteur du club (3 buts).

Un déclic a suffi à la bande d’Alfred Schreuder pour devenir l’équipe la plus effrayante de Bundesliga. Après une victoire éclatante à l’Allianz Arena, Hoffenheim a enchainé en s’imposant face à Schalke, le Hertha BSC et Paderborn. Un cinquième succès d’affilé pourrait mener le club de Dietmar Hopp à la 2ème place (provisoirement). Du côté de l’effectif, Samassekou pourrait faire son retour après une blessure à la cuisse alors que Kramaric devrait être laissé au repos.

Hertha BSC – RB Leipzig

Le temps n’est pas aux célébrations du côté de Die Alte Dame, le club de West-Berlin est en panne sèche après un nul à Brêmen et surtout une défaite lors du StadtDerby face à une Union. En coupe, elle s’est qualifiée pour les 16ème de finale mais en s’imposant seulement aux tirs au but face à Dresden (D2). Une victoire contre le RB Leipzig serait la bienvenue pour rester détacher du bas de tableau. Pour l’occasion, le Hertha portera un maillot hommage à l’équipe de la saison 89/90 (année de la chute du Mur) et verra le retour de Darida.

La semaine dernière, le RB a inscrit pas moins de 14 buts en deux matchs face à Wolfsburg (1-6) et Mayence (8-0), avec un Timo Werner impliqué sur dix d’entre eux (5 buts, 5 passes décisives). Depuis les Roten Bullen ont confirmé leur retour en forme avec une victoire en LDC à St-Petersbourg (0-2). Une efficacité retrouvée qui coïncide cette série de trois victoires. Cependant, la défense est décimée (Halstenberg, Orban, Saracchi, Konaté), forçant Nagelsmann à devoir bricoler (une défense centrale Upameycano – Mukiele est attendue).

1.FSV Mainz – 1.FC Union Berlin

Mainz sort de la plus lourde défaite de son histoire (8-0) mais souhaite se racheter sur son terrain pour faire passer la pilule. En mal de point, l’équipe de Sandro Schwarz cherchera à rééditer la performance contre Köln (victoire 3-1). Cependant celle-ci souffre toujours de l’absence de Mateta en attaque et possède le statut de pire défense du championnat.

Tandis que le Karnevalsverein aborde cette rencontre la tête baissée, Union au contraire, peut bomber le torse après la victoire historique face au Hertha BSC grâce à un pénalty de Polter dans le temps additionnel. Victorieux à 3 reprises dans son antre de l’Alte Forsterei, le promu cherche encore son premier succès à l’extérieur. Le retour d’Abdullahi dans le groupe permettra peut-être d’y parvenir.

FC Schalke 04 – Fortuna Düsseldorf

Victorieux à Augsburg grâce à son héros habituel, Amine Harit (2-3), Schalke a repris la semaine passée, sa marche en avant après trois matchs sans victoire. L’international Marocain a signé son cinquième but de la saison mais a vu son coéquipier Salif Sané se blesser au genou pour plusieurs semaines. Une indisponibilité qui se rajoute à celle de Stambouli et Nastasic, forçant McKennie à redescendre d’un cran pour seconder Ozan Kabak.

Vainqueur du derby face à Köln, Düsseldorf possède aussi son héros en la personne de Rouwen Hennings (six buts). Autre pilier d’importance, Zack Steffen a gardé sa cage inviolée pour la deuxième fois de la saison et a porté son total d’arrêt à 42 (plus haut total avec Gikiewicz). Malgré son infirmerie bien remplie, qu’à rejoint Kenan Karaman, le Fortuna peut tout de même se présenter avec ses joueurs majeurs et espère poursuivre sa bonne série dans ses confrontations à Gelsenkirchen (1 défaite en 5 matchs).

SC Paderborn – FC Augsburg

Duel entre deux équipes de bas de tableau, en grande difficulté. Paderborn, vainqueur de son dernier match à domicile (Düsseldorf, 2-0), verra son maintien passer par des grosses performances à la Benteler Arena, surtout face à des concurrents directs. Il faudra pour ça compter sur un nouveau coup de force d’Abdelhamid Sabiri.

Pour Augsburg, la victoire est obligatoire pour ne pas voir son adversaire revenir à hauteur. Sans victoire depuis six matchs consécutifs, la bande de Martin Schmidt a des raisons d’espérer après des matchs nuls contre le Bayern, Wolfsburg et Schalke. Niederlechner sera l’option offensive n°1, alors que Marek Suchy sera absent.

FC Bayern München – Borussia Dortmund

Pour ce Klassiker, le Bayern a eu une préparation inhabituelle après un changement majeur. À la suite d’une série de résultats médiocres, ponctué par une humiliation à Francfort (5-1), le FCB s’est séparé de son entraineur. Niko Kovac parti, Hansi Flick a pris la suite de manière temporaire, mais avec succès face à l’Olympiakos (2-0). L’homme en forme, Robert Lewandowski, déjà auteur de 21 buts en 17 matchs, tentera d’améliorer son record face à son ancienne équipe et d’égaler Gert Muller (15 buts en 11 matchs). Avec une défense très perméable (16 buts encaissés, pire totale depuis 10 ans), l’ex adjoint de Low devra composer sans Boateng (suspendu), Hernandez et Süle (blessés) et n’aura d’autre choix que d’aligner Pavard, Martinez, Alaba et Davies.

Pour le Borussia en revanche, la confiance est au beau fixe après avoir fait voler en éclat l’invincibilité de Wolfsburg (3-0) puis renversé l’Inter en LDC (3-2). L’équipe reste par ailleurs, sur trois clean sheets. Reus et Sancho incertains, ce sera à Thorgan Hazard et Achraf Hakimi de mener l’attaque des Borussens, tout en comptant sur le retour d’Alcacer. Julian Brandt, buteur à trois reprises sur les derniers matchs, devrait aussi être aligné. Attention car Dortmund fait preuve d’irrégularité en dehors du Signal Iduna Park mais possède des antécédents récents qui parlent en sa faveur (3 victoires à l’Allianz Arena ces dernières années).

Borussia Mönchengladbach – SV Werder Brêmen

En tête depuis quatre journée, les Föhlens se sont bien remis de la défaite en Coupe au Signal Iduna Park de Dortmund (2-1). Depuis ils ont obtenu une quatrième victoire à l’extérieur à Leverkusen (1-2) et se sont défaits de l’AS Roma à domicile (2-1). Un homme en particulier s’est distingué, c’est Marcus Thuram. Impliqué sur les quatre buts (2 buts, 1 passe décisive, 1 action qui provoque un CSC), l’ancien Sochalien arrivé cet été, est devenu le leader offensif d’une équipe qui marche littéralement sur l’eau. Le retour de son compère, Alassane Plea, sera un atout de plus dans la perspective d’obtenir un quatrième succès à domicile.

Si tout roule pour la bande de Marco Rose, on ne peut pas en dire autant pour le Werder Brêmen. À l’instar d’Augsburg, l’équipe de la Weser est sur une série de six matchs sans victoire, la dernière remontant à la 4ème journée contre Union Berlin. Si elle ne perd pas (cinq nuls), elle se montre incapable de conserver un résultat (Dortmund, Freiburg). En plus de cela, l’effectif est amoindri par les blessures (Moisander, Füllkrug, Augustinsson, Bartels) mais restera cependant plus frais que celui de Mönchengladbach.

VfL Wolfsburg – Bayer Leverkusen

Plus rien ne va du côté de Wolfsburg. Après avoir été humilié sur son terrain, par le RB Leipzig en DFB Pokal (1-6), les hommes d’Oliver Glasner ont perdu leur invincibilité en championnat à Dortmund (3-0). Depuis ils ont de nouveau déchanté en s’inclinant en Europa League contre Gand (1-3). Inefficaces en attaque, c’est surtout défensivement qu’ils inquiètent. Ils viennent d’encaisser douze buts en trois matchs alors qu’ils n’en avait encaissé que cinq en 9 journées. Un sursaut d’orgueil est nécessaire pour rester au contact du groupe de tête.

Un sursaut d’orgueil, voila ce qui a permis à Leverkusen de s’imposer chez lui contre l’Atletico de Madrid en Ligue des Champions (2-1). Une première victoire sur la scène européenne mais seulement la deuxième sur les huit derniers matchs, toutes compétitions confondues. Leverkusen est par ailleurs, la dernière équipe a avoir battu Wolfsburg dans son antre. Leon Bailey a fait son retour la semaine passée mais ne sera pas présent dimanche en raison de son expulsion contre M’Gladbach. Une absence qui s’ajoute à celle de Sinkgraven et de Lars Bender.

SC Freiburg – Eintracht Frankfurt

Particulièrement efficace à l’extérieur, Freiburg est plus irrégulier à domicile. Capables de battre Leipzig (2-1) ou d’accrocher Dortmund (2-2), les pensionnaires du SchwarzwaldStadion s’y sont inclinés contre les promus Köln (1-2) et Union Berlin (1-3 en coupe). Pour la réception de Frankfurt, l’équipe sera privée de sa pépite, Luca Waldschmidt et de Janik Haberer, supendu. Mais comptera sur Nils Petersen, buteur à trois reprises sur les deux derniers matchs. Quoi qu’il en soit, Freiburg est une équipe accrocheuse puisqu’elle a inscrit huit de ses dix-neuf buts dans les dix dernières minutes.

Pour l’Eintracht, c’est tout le contraire, meilleure équipe du championnat à domicile (encore invaincue en cinq matchs), elle montre plus de difficulté en dehors de ses terres (défaite jeudi en Europa League à Liège). Cependant l’éclatante victoire contre le Bayern (5-1) et la perspective de passer devant Freiburg en cas de succès, devraient motiver les hommes d’Adi Hutter pour aller chercher les 3 points. Ce dernier pourra en outre se reposer sur son trio offensif : Dost, Paciência et Silva.

Cette 11ème journée promet donc d’être riche en buts et en spectacle. On espère assister à une avalanche de buts d’ici dimanche. On vous rappelle par ailleurs que la Bundesliga est à suivre en exclusivité sur les antennes de beIN SPORTS ainsi que sur le site et les réseaux sociaux de Fussball Meister !

Leave a comment