Bochum perd le dernier match de 2019 avec les honneurs !

La Vonovia Ruhrstadion de Bochum n’était pas comble pour cette opposition de milieu de tableau entre le VFL et le SSV Jahn Regensburg. Les courageux qui avaient bravé le froid ne furent pas déçu et ont assisté à un match au scénario épique !

Une première mi-temps glaçante pour Bochum.

La pluie n’a pas arrêté pas les vaillants joueurs de Bochum qui se montrèrent dangereux dès la première minute de jeu : Ganvoula frappa en direction du but, mais vu son tir contré. En même temps que les degrés grimpaient, les minutes défilaient et l’intensité augmentaient. Les locaux, débordant d’énergie, continuaient d’enchaîner les actions, mettant Meyer, le portier de Regensburg, sous pression.

Malgré cela, ce furent pourtant les visiteurs qui firent trembler en premier les filets à la 15e minute. Après avoir bataillé sur la droite, Stolze déclencha une frappe puissante qui trompa Riemann (0-1). Le buteur allemand fit redescendre la température, glaçant les 18.600 supporters déjà peu réchauffé. Le froid de la Ruhr se fit ressentir, notamment à la 22e minute quand Correia reçut en pleine poitrine une frappe de Ganvoula. Le premier resta au sol jusqu’à l’intervention des soigneurs. Alors que Bochum retrouvait des couleurs, un nouveau coup de froid s’abattu sur le VfL quand à la 32e Regensburg doubla la marque. Le piège du hors-jeu tendu par les locaux échoua complètement, laissant Stolze et Albers partir seuls au but.

Le premier, déjà buteur, offrit un ballon décisif au second après avoir fixé le gardien. Dans une cage vide, Albers creusa l’écart (0-2). Mais à la 42e, Bochum allait retrouver de l’espoir par le biais de son attaquant congolais Ganvoula qui trompa Meyer offrant l’opportunité d’un match fou en seconde période au Vonovia Ruhrstadion, qui n’a jamais connu la défaite depuis le début de la saison (1-2).

Un second acte à rebondissement.

En seconde période, les locaux renièrent avec de bonnes intentions, mais un incident allait tout changer. Geipl, milieu de terrain de Regensburg, écopa d’un carton jaune après une faute grossière à la 56e. Seulement 30 secondes après, l’allemand réitéra sur Decarli et reçu son second jaune en moins d’une minute. Regensburg allait donc devoir finir le match à 10. Mais ce match était fou.

Pas démoralisés, les joueurs de Regensburg continuent d’attaquer et firent même craquer de nouveau la défense locale à la 64e. Plein de sang-froid, l’inévitable Stolze trompa de nouveau le pauvre Riemann qui devait de nouveau s’inquiéter sur un plat du pied rasant le poteau (1-3). Les Bochumers ne vont cependant pas abdiquer, profitant de leur supériorité numérique pour tenter de recoller au score.

Ce fut chose faite à la 83e, quand Losilla vint couper un ballon de Blum à 5 m du but en véritable renard des surfaces (2-3). À la 90e, les joueurs du VFL pensaient avoir fait le plus dur quand Ganvoula poussa le ballon dans les cages de Meyer, seulement l’arbitre invalida le but pour un jeu dangereux du Congolais. Une ultime décision qui refroidit les joueurs et les supporters, conscients qu’ils allaient connaître la première défaite de la saison à domicile.

Au terme de 90 minutes d’un match fou, Regensburg s’est imposé dans la douleur, creusant l’écart au classement avec son adversaire du jour. Les joueurs du VfL auront intérêt à se ressaisir après la trêve lors du déplacement sur la pelouse de l’Arminia Bielefeld, actuel leader du championnat. Même si ce match laisse entrevoir des solutions à venir pour le VfL.

Leave a comment