Arminia Bielefeld – FC Schalke 04 : Fin de match extraordinaire !

Au terme d’une rencontre animée, le Schalke 04 s’est imposé face à une formation de Bielefeld qui a attendu d’être au pied du mur pour réagir. Un match qui doit servir de leçon aux deux équipes.

Ce seizième de finale arrive à point nommé pour Bielefeld. Surprenants deuxièmes de Bundesliga, les joueurs de Uwe Neuhaus ont l’occasion ce soir de se mesurer au Schalke 04, qui reste sur un match nul et vierge face au Borussia Dortmund. Pour cette rencontre, l’entraîneur a choisi de titulariser Cebio Soukou sur le côté droit ainsi que Anderson-Lenda Lucoqui au poste de latéral gauche. Ce sont les deux seuls changements après leur victoire à Dresden (1-0) samedi dernier. En face, Wagner a opéré cinq changements suite au Revierderby de ce week-end et a dû composer en l’absence du défenseur français Benjamin Stambouli.

Une première mi-temps à sens unique

Face à une équipe de première division, l’Arminia veut faire bonne figure et se montre rapidement entreprenant. Mais les choses vont très vite mal tourner pour les locaux. Avant un premier avertissement à la 11ème minute de jeu sur une frappe en dehors de la surface de Harit qui vient toucher le poteau d’Ortega, les bleus et blancs vont rapidement ouvrir la marque, et de quelle manière ! Cinq minutes plus tard, McKennie avance dans la moitié de terrains de Bielefeld sans être attaqué et sert l’Autrichien Alessandro Schöpf qui s’en va inscrire une merveille de but à 25 mètres. Dans les minutes qui suivent, le gardien de Bielefeld Stefan Ortega permet aux siens de rester à flot en réalisant d’abord une superbe claquette sur une frappe de loin de Raman. Il arrêtera ensuite une frappe d’Uth du pied, avec un brin de réussite.

Mais le pauvre Stefan Ortega va commettre une erreur à la 25ème minute : en voulant jouer rapidement, il relance le ballon dans l’axe pile sur Mark Uth qui transmet tranquillement à Raman qui marque le but du 2:0 d’une belle balle piquée. Les joueurs de Gelsenkirchen vont porter le score à 3:0 à la demi-heure de jeu lorsque Yabo glisse et perd le ballon au milieu de terrain. En face, on en profite et Hamrit, Uth et Raman se retrouvent face à un défenseur et font tourner le ballon jusqu’à ce que l’attaquant belge frappe à bout portant pour inscrire un doublé. 

Les visiteurs vont continuer à attaquer et peuvent remercier leur gardien pour ces arrêts en première période, sans lesquels le score serait beaucoup plus lourd. En face, les joueurs de l’Arminia n’ont pas existé et ne se sont pratiquement pas procuré la moindre occasion.  

L’espoir renaît !

Au retour des vestiaires, les joueurs de Uwe Neuhaus reviennent sur le terrain avec de meilleures intentions et font preuve de plus d’engagement, à l’image d’Andreas Voglsammer qui par deux fois frappe au but, tombant d’abord sur Sané puis sur Nübel aux 55ème et 57ème minute de jeu. Schalke ne reste pas pour autant inoffensif et Raman profite d’un cafouillage entre les deux défenseurs centraux pour frapper fort au but, mais son triplé attendra.

L’intensité de la rencontre retombe peu à peu, jusqu’à ce contre mené par le DSC à la 72ème minute. Le Français Jonathan Clauss centre de la droite pour son numéro 9 Fabian Klos qui pousse le ballon dans les filets dans l’élan de sa course. Quatre minutes plus tard, Cebio Soukou réduit l’écart à 3-2 grâce à une frappe de loin contrée par Sané qui finit dans le petit filet gauche d’Alexander Nübel. 

Un dernier quart d’heure irrespirable 

Les spectateurs de la Schüco-Arena comprennent maintenant que tout est possible (la fameuse « magie de la coupe ») et ils poussent pour voir leur équipe recoller au score. À la 78ème, la Madjer de Klos est arrêté par Nübel! Un coup franc de Hattel passe au dessus de ses cages cinq minutes plus tard, avant que le jeune gardien allemand ne se détende parfaitement sur une frappe pleine de conviction de Lucoqui.
Une fois rentré dans le temps additionnel, plus rien n’a de sens sur le terrain : Voglsammer trouve le poteau d’une frappe limpide à la 90ème puis Kenny sauve son équipe en détournant une frappe de Lucoqui sur sa ligne. Sur le corner qui suit, la tête de Voglsammer passe juste au-dessus des cages et la fin de match est sifflée.
Schalke 04 accède aux huitièmes de finale beaucoup moins facilement qu’ils ne l’avaient cru à la mi-temps.

Leave a comment