3.Liga : Le Bilan de la mi-saison !

La trêve hivernale s’est installée et il est temps de faire un premier bilan sur cette saison 2019-20. Quels équipes nous ont agréablement surpris? Quelles équipes nous ont déçues? Nos prévisions sur la deuxième partie de championnat, la rédaction de Fussball Meister vous dit tout!

Nous nous attendions à voir de belles choses cette saison en 3.Liga à l’aube du levé de rideau du championnat. Des clubs mythiques, historiques, des surprises, des habitués du championnat… tout était réuni pour que cette saison de 3.Liga soit passionnante. Et sur cette première partie de saison, nous n’avons pas été déçu! 

Les tops de la rédaction

  • MSV Duisburg: comment ne pas mettre l’actuel leader dans nos tops? Le club du Nordrhein Westfalen, qui avait terminé dernier de la dernière saison de 2.Bundesliga, se devait d’afficher de grandes ambitions et de s’y montrer à la hauteur afin de remonter en 2.Bundesliga. Les hommes dirigés par Tosten Lieberknecht n’ont pas déçu puisqu’ils sont actuellement en tête de la 3.Liga avec deux points d’avance sur les bavarois d’Ingolstadt, autre club relégué de 2.Bundesliga. Emmenés par le deuxième co-meilleur buteur du championnat, Moritz Stoppelkamp (12 buts, 7 passes décisives), qui réalise la saison la plus prolifique de sa carrière à 33 ans,  et par Lukas Daschner (8 buts, 4 passes décisives), ainsi qu’une défense solide, les Duisburger sont les premiers à domicile (24 points sur 27 possibles). Mais s’ils veulent s’assurer définitivement une place dans le top 2, ils devront être plus performants à l’extérieur (9e, 15/33pts possibles).

 

  • SV Waldhof Mannheim: et si le Waldhof Mannheim était la surprise sur le podium en fin de saison? Le champion 2018-19 de Regionalliga Südwest réalise un parcours presque parfait et assez impressionnant pour un promu depuis le début de saison. Le club de Baden-Württemberg sont actuellement à la troisième place du classement, à égalité de points avec l’Eintracht Braunschweig et Unterhaching. Ils sont aussi leader à l’extérieur (20 points sur 30). S’ils pointent à quatre points du FC Ingolstadt (2e) et six du leader Duisburg, c’est parce que les Buwe pêchent à domicile avec seulement treize point pris en dix matchs, ils pointent à la seizième place de ce classement domicile. Autre problème du Waldhof: l’efficacité. Les actuels meilleurs buteurs du clubs sont le français Dorian Diring (4 buts, 9 passes décisives), et le luxembourgeois Maurice Deville (4 buts, 4 passes décisives). Le français est, par ailleurs, absent jusqu’à fin février.

 

  • FC Inglostadt 04: comment ne pas parler des bavarois? Avant le début de saison, l’objectif étaient le même que ceux du MSV Duisburg: remonter directement en 2.Bundesliga. Comme leurs adversaires Duisburger, les joueurs dirigés par le coach Jeff Saibene ne déçoivent et pointent à la deuxième place du classement général. Et des trois équipes placées sur le podium, c’est sûrement la plus régulière car les bavarois sont deuxièmes sur le classement à domicile et quatrièmes sur le classement à l’extérieur. Si Ingolstadt en est là, c’est grâce à un effectif bien huilé, une défense verrouillée (3e défense ex-æquo avec seulement 23 buts encaissés) et aussi grâce à son efficacité (meilleure attaque avec 42 buts inscrits), dont Dennis Eckert (9 buts), le jeune Fatih Kaya (5 buts) et Stefan Kutschke (8 buts) ne sont pas étrangers.

Les flops de la rédaction

  • 1.FC Magdeburg: c’est notre choix numéro un tellement la déception est grande. Cette équipe de Sachsen Anhalt sortait d’une saison cauchemardesque en 2.Bundesliga. Finissant 17e l’an passé, ils furent logiquement relégués. L’objectif était de remonter pour les joueurs du nouvel entraîneur Claus Dieter Wollitz (arrivé au 1er janvier 2020). Ils pointent actuellement à la 12e place du classement actuelle, la faute, notamment, à des mauvais résultats pris à domicile (13 points perdus à domicile!) et à une attaque inefficace ( seulement 27 buts marqués). Mais les Magdeburger ont une défense de fer, et avec seulement 21 buts encaissés, le FCM dispose de la meilleure défense de 3.Liga, un réel point fort pour la suite de la saison.

 

  • FC Carl Zeiss Jena: un club historique, des résultats rarement positifs, un club qui n’avance pas ou plus depuis trente ans, qui jongle entre la deuxième et la quatrième division, voici le FC Carl Zeiss Jena. 20e et bon dernier au classement général (à neuf points du premier non relégable) et à domicile ( cinq points pris en neuf matchs), une dix-huitième place à l’extérieur (7 points en 11 matchs), pire attaque (20 buts marqués) et pire défense (45 buts encaissés)… voilà ce qu’il faut retenir sur Jena. Le club qui affrontait le SEC Bastia en quart de finale de C3 (1977-78) n’est plus que l’ombre de lui-même. A part quelques rares coups d’éclat face à l’Hansa Rostock (victoire 3-1 début novembre, leur première victoire de la saison), face à la réserve du Bayern (3-2), et face à Grossaspach, le reste n’est que trop pauvre et le joueurs de Rico Schmitt se dirigent sûrement vers une descente en Regionalliga après trois saisons passées en 3.Liga dont le meilleur résultat est une onzième place, année de leur remontée.

 

  • SC Preussen Münster 06: le huitième du dernier exercice laissait présager un avenir stable en 3.Liga, du moins pour cette saison. Sauf que ce n’est pas le cas. Les joueurs nouvellement dirigés par Sascha Hildmann sont 19e à cinq longueurs du Viktoria Köln (premier non relégable). Dernier à l’extérieur, 15e à domicile (rare motif d’espoir), le modeste club de Nordrhein Westfalen peut espérer se maintenir et jouer une dixième saison d’affilée (!!!) en 3.Liga. La question est de savoir si l’arrivée de l’ancien entraîneur de Kaiserslautern saura donner une nouvelle impulsion à ses joueurs, à condition de resserrer (et renforcer?) une défense fort perfectible (40 buts encaissés) et d’être plus efficace devant le but (29 buts marqués). 

FOCUS

Nous ne pouvions faire un bilan sans parler d’un club historique, mythique même, un club en difficulté depuis quelques longues saisons maintenant, le 1.FC Kaiserslautern. Après un début de saison marqué par une irrégularité qui les a fait descendre jusqu’à la dix-huitième place, Boris Schommers (en place depuis mi-septembre) et ses hommes ont fini l’année avec une série de six matchs sans défaite (5 victoires, 1 nul) qui les a fait remonter à la neuvième place du classement provisoire. Emmenée par Christian Kühlwetter (7 buts) et Timmy Thiele (7 buts), l’attaque des roten Teufel (Diables rouges) se porte bien (36 buts inscrits), mais la défense peut et doit mieux faire (36 buts encaissés) si le 1.FCK veut continuer sa série afin de pouvoir jouer les premiers rôles dans ce championnat très homogène.

Nos prévisions

Le MSV Duisburg et le FC Ingolstadt devraient finir aisément sur le podium. Derrière, une bataille féroce pour la place de barragiste est attendue entre les surprenant Buwe de Mannheim, l’historique Eintracht Braunschweig, Unterhaching, Meppen, Halle, et pourquoi pas une surprise avec Uerdingen ou un retour de clubs historiques comme Kaiserslautern et le 1860 München?*

Concernant la descente en Regionalliga, nous voyons l’historique Carl Zeiss Jena ne pas réussir à remonter au classement. Selon nous, Chemnitz, Preussen Münster, Grossaspach et/ou le Viktoria Köln pourraient les accompagner. La lutte pour le maintien sera rude. Quatre places sont relégables en Dritte Liga.

C’est une deuxième partie de saison passionnante qui s’annonce avec des luttes pour la montée et le maintien qui devraient nous tenir en haleine jusqu’au dernier moment. Pour la reprise, rendez-vous le samedi 25 janvier prochain à 14h avec plusieurs matchs important et une superbe affiche: Duisburg-Ingolstadt, 1860 München-Braunschweig, C.Z.Jena- Preussen Münster, Chemnitzer-Viktoria Köln ou encore Meppen-Mannheim.

*Toutes ces équipes se tiennent en quatre points.

Leave a comment